La municipalité se doit d’être un employeur exemplaire

5 juillet 2020 0 Par Lili

La nouvelle municipalité prend ses fonctions en cette fin d’année scolaire. Comme chaque année dans les écoles, cela rime avec départs en retraites, fermetures de classes ou ouvertures et bien évidemment, cela implique des changements pour de nombreuses personnes, enseignantes bien sûr, mais aussi tous les personnels mairie de nos écoles : animateurs et animatrices, agents d’entretien, ATSEM.

Tous ces personnels, en grande majorité des femmes, ont vécu une dure année. Elles ont été sollicitées pour aider les enseignantes à garder les enfants de soignantes ; elles ont parfois apporté un soutien dans les EPHAD ; apporté leur aide dans les services de préparation des repas ou encore pour l’entretien des bâtiments pendant le confinement.

Depuis le 11 mai, elles sont dans les écoles et font leur possible pour suivre un protocole très contraignant, les obligeant à multiplier les décontaminations et l’entretien des sols et du mobilier, et cela, sans aucune aide supplémentaire. Elles doivent poursuivre leur métier : pour les ATSEM, cela veut dire être auprès des jeunes enfants et les aider dans l’hygiène au quotidien, mener des ateliers en classe auprès des enseignantes, nettoyer les tables, les chaises, les bancs, le matériel et ajouter à cela la décontamination systématique des jeux et des espaces de travail ; pour les Agents d’Entretien, cela implique la préparation des repas en démultipliant les services de cantine afin d’échelonner les arrivées des enfants et éviter que les groupes classes ne se croisent, la décontamination systématique entre deux services, et bien évidemment le nettoyage rigoureux de tous les espaces des écoles. Et elles doivent faire à “moyen humain” constant, voir même en sous effectifs puisque les personnels à risques ou malades ne sont pas remplacés.

Ces personnes ne sont pas des chiffres dans des tableurs excel. Elles sont bien souvent des femmes. Elles ont des familles et parfois de jeunes enfants. Lorsqu’on bouleverse l’organisation des écoles, ce sont leurs vies que l’on fait basculer.

Aujourd’hui, elles sont épuisées. Ereintées. Nous vous demandons donc d’en prendre le plus grand soin, vous qui êtes leur employeur.

Tous les personnels mairie qui travaillent dans les écoles doivent pouvoir partir en vacances l’esprit serein. Elles doivent pouvoir se reposer après tout ce qu’elles ont fait cette année. Nous vous demandons de faire savoir à chacun et chacune d’entre elles quel sera leur sort à la rentrée prochaine avant la fin de l’année scolaire et les départs en vacances. Où travailleront-elles ? Quel sera leur contrat ? Elles sont dans les écoles jusqu’au 9 juillet, et doivent savoir ce qui les attend pour la rentrée prochaine. Nous demandons également la mise en place d’un plan de titularisation de tous les précaires intervenant dans nos écoles primaires.

Toutes ces personnes ont été indispensables dans la gestion de crise. Elles sont indispensables au bon fonctionnement de nos écoles au quotidien, pour que nos enfants travaillent dans de bonnes conditions, puissent apprendre la propreté, puissent manger chaque jour et retrouver une classe propre chaque matin. Aussi, nous vous demandons de commencer votre mandat de façon exemplaire. Traitez vos employées avec le plus grand respect qu’il soit.