L’alternative populaire

21 janvier 2020 0 Par Pierre-Yves Cadalen

e brezhoneg amañ

Chères Brestoises, chers Brestois,

L’élection municipale de mars prochain doit être un tournant majeur pour notre ville. La liste « Brest à venir ! », que j’ai l’honneur de conduire, vous propose de nouvelles perspectives pour notre commune : politique urbaine écologique, dynamique économique, solidarité avec les habitant·e·s des quartiers populaires, pouvoir accru des citoyen·ne·s, révocabilité des élu·e·s.

Notre liste est composée de femmes et d’hommes de tous les âges, de toutes les professions et de tous les quartiers de Brest. Nous aspirons à donner un nouveau souffle à cette ville que nous aimons. L’équipe municipale est clairement arrivée à la fin d’un cycle.
Tous les candidats à la tête des listes PS, LREM et EELV sont issus de cette équipe ! D’accord sur tout depuis des années, ils s’inventent des désaccords pour les élections.
C’est un jeu de dupes. Si je souhaite être votre prochain maire, c’est qu’il est nécessaire d’y mettre fin en proposant une réelle alternative. Avec la liste Brest à venir !, nous sommes la relève.
Nous pouvons rendre la ville plus active et plus vivante : il y a aujourd’hui trop de commerces abandonnés, trop de gens isolés ou en difficulté. Nous devons agir ensemble face à l’urgence climatique et écologique. J’y consacrerai mon mandat avec intégrité et pour l’intérêt général.
Docteur en science politique et enseignant, spécialiste des questions écologiques, profondément attaché à la justice sociale, engagé en ce sens depuis longtemps, je pense avoir les qualités pour mener cette équipe déterminée qui se propose, avec vous, de changer la ville !

Pierre-Yves Cadalen

Les 15 et 22 mars prochains, construisez avec nous l’alternative populaire !

10 mesures phares pour Brest


Brest doit faire face au changement climatique. De nouveaux emplois doivent rendre la ville plus dynamique. De nouvelles solidarités doivent rendre notre ville plus juste. Brest doit, enfin, se construire avec les habitant·e·s. Voici pourquoi nous vous proposons un programme ambitieux, pour ouvrir un nouveau cycle. Avec Brest à venir !, faisons gagner l’alternative populaire !

1. Pour des transports en commun gratuits

  • Une mesure écologique. Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et de particules fines en diminuant l’usage de la voiture individuelle.
  • Une mesure d’égalité. Pour donner un droit réel à se déplacer dans la ville.
  • Une mesure réaliste. Seul 1/3 du coût des transports aujourd’hui est pris en charge par les usagères et usagers : la proposition est financée par une hausse du versement transports – peu sensible pour les entreprises qui n’auront plus à payer les demi-abonnements – la disparition des coûts de billetterie et une modeste contribution du budget.

2. Des nouveaux droits politiques

  • Un référendum d’initiative citoyenne pour proposer et faire voter un projet par et pour les Brestoises et les Brestois.
  • Un référendum révocatoire à mi-mandat pour rendre les personnes élues responsables.
  • Un droit au débat avec un temps d’échange créé à chaque conseil municipal entre les élu·e·s et les citoyen·ne·s.

3. Un pouvoir réel pour changer la vie de nos quartiers

  • Création d’un budget participatif significatif, 1/4 des dépenses d’investissement d’ici la fin de mandat.
  • Pouvoir de décision des conseils démocratiques par quartier afin de décider des projets sur lesquels investir.
  • Redéfinition des quartiers pour permettre une implication plus forte : les citoyennes et citoyens doivent pouvoir décider de ce qui se passe près de chez eux !

4. Vivre mieux, vivre au vert

  • Lutte contre la bétonisation et moratoire sur l’artificialisation des sols.
  • Interdiction des pesticides sur un large périmètre autour de la ville.
  • Favoriser l’installation en agriculture bio sur le territoire de la métropole.

5. Vivre Brest, à vélo et à pied

  • Renforcer le réseau cyclable pour qu’il soit digne d’une métropole du XXIe siècle : pistes cyclables, voies protégées pour les carrefours, connexions entre les établissements scolaires.
  • Zone piétonne étendue au centre-ville et arborée : couper des arbres, ça suffit !
  • Améliorer l’accessibilité : pour que la ville soit praticable par tous.

6. Brest solidaire, Brest entreprenante

  • Caravane d’accès aux droits à la rencontre des habitant·e·s pour les informer de leurs droits sociaux et politiques : aujourd’hui, le non-recours aux aides sociales accroît la pauvreté.
  • Expérimentation du territoire zéro chômeur en créant des emplois pour le bien commun : Brest compte plus de 4 000 chômeuses et chômeurs de longue durée !
  • Création d’un poste d’adjoint·e à l’emploi.
  • Mettre en œuvre un plan industriel pour Brest : l’économie de la mer est décisive pour la transition écologique, et elle peut nous apporter de nombreux emplois.
  • Ouverture de la Penfeld et des territoires non utilisés par la Marine pour développer l’activité du port.
  • Soutien du maire aux soignant·e·s dans le cadre du conseil de surveillance du CHRU.

7. Une ville pacifiée

  • Création d’un service unifié de médiation assuré par des personnes qualifiées et formées pour apaiser les tensions au sein de la ville.
  • Refus catégorique de l’installation de caméras et d’une police municipale, dispositifs coûteux et inefficaces : l’État doit renforcer le service de police nationale !
  • Plan de lutte contre le harcèlement au sein de la métropole et de la commune.

8. Faire vivre la République à Brest

  • Refus des fermetures et des fusions d’école : défendons notre service public !
  • Gratuité des cantines et des fournitures scolaires.
  • Refuser toute subvention à des associations cultuelles : la laïcité est notre lien commun.

9. Pour une politique novatrice et transparente

  • Mettre fin au cumul antidémocratique des fonctions de maire et de président·e de la métropole.
  • Rétablir le scrutin papier.
  • Plafonner les indemnités du maire et du président·e de la métropole et interdire les cumuls entre postes d’adjoint·e·s à la mairie et vice-président·e·s de la métropole.
  • Mettre fin aux sociétés d’économie mixte et aux sociétés publiques locales (Brest’aim, Eau du Ponant…) dont le seul rôle est d’empêcher le contrôle citoyen de l’action publique.

10. Brest, une ville populaire

  • Pérenniser le soutien aux associations de quartier, maintenir les médiathèques dans toute la ville, soutenir les arts et le spectacle vivant.
  • Soutien aux sports amateurs, aux clubs et aux structures de quartiers qui font vivre notre ville avec passion.
  • Conditionnement des subventions au SB 29 à une participation des supporters au conseil d’administration.
  • Favoriser la pratique féminine du sport : aide aux sections féminines et soutien aux sportives de haut niveau.